Comment faire pour effectuer la posture de l’enfant dans le yoga ?

Une femme réalisant la posture de l'enfant dans la nature

Certaines postures de yoga, telles que la position de l’arbre ou la posture du bateau, peuvent intimider les yogis néophytes au premier abord. D’autres, au contraire, peuvent paraitre simples avant de se révéler plus compliquées que prévu. C’est le cas, par exemple, de la posture de l’enfant, ou Balasana.

La posture de l’enfant, en apparence si élémentaire, peut présenter certains défis inattendus. Toutefois, elle offre également de nombreux bienfaits, tant au niveau physique que mental. Voici comment effectuer la posture de l’enfant et pourquoi l’intégrer à votre pratique quotidienne est une excellente idée.

Une femme réalisant la posture de l'enfant devant un chat

Qu’est-ce que la posture de l’enfant ? 

La posture de l’enfant est une posture de yoga reconnue pour faciliter le repli sur soi-même et l’introspection. Elle est utilisée fréquemment pour s’étirer, se reposer entre deux asanas, ou encore pour méditer. A la fois relativement simple et efficace, elle est accessible à la majorité des yogis, qu’ils soient débutants ou confirmés, avec l’aide d’accessoires si nécessaire.

La posture de l’enfant est aussi parfois aussi connue sous le nom de posture du cygne. Elle permet d’étirer en profondeur les muscles du dos, les hanches, les cuisses et les chevilles. Tout comme la posture du héros ou la posture des pieds écartés, c’est une excellente posture pour s’échauffer, en fin de pratique, ou pour se reposer et se recentrer entre deux exercices plus difficiles. Elle est tout particulièrement recommandée en suivant des asanas exigeant une position d’inclination arrière ou une forte cambrure.

Une collection de tapis de yoga

Comment préparer la posture de l’enfant Balasana ?

La posture de l’enfant ne requiert pas de connaissances techniques particulières. Toutefois, elle peut présenter un défi pour les yogis débutants ou les individus ayant des problèmes de surpoids ou d’articulation, notamment au niveau des genoux.

Si cela est votre cas, vous pouvez vous aider de blocs (un dictionnaire peut faire l’affaire au besoin) ainsi que d’une couverture épaisse roulée ou coussin de méditation à mettre sous votre front ou vos genoux pour prévenir des douleurs. Choisissez aussi un matelas de yoga suffisamment épais et confortable pour éviter de vous faire mal aux genoux.

Une femme réalisant la posture de l'enfant

4 étapes pour réussir la posture de l’enfant 

La posture de l’enfant s’effectue en quatre étapes.

1.    Commencez par vous placer à quatre pattes en position de table, les genoux écartés de la largeur du tapis.

2.    Joignez vos gros orteils et asseyez vous sur vos talons en expirant longuement, tout en maintenant vos mains en position. Vos hanches et le bas de votre corp reposent sur vos chevilles et vos talons. Si la pression est trop forte, n’hésitez pas à mettre une couverture sous vos genoux ou derrière vos genoux pour trouver une position confortable.

3.    Relâchez votre région lombaire en respirant lentement et, si possible, posez votre front au sol entre vos bras étendus vers l’avant. Si vous n’arrivez pas encore à toucher le sol, utilisez le bloc de yoga ou dictionnaire. Votre colonne vertébrale doit être alignée, votre respiration abdominale calme et régulière. Le poids de votre corp doit être réparti uniformément sur les cȏtes.

4.    Restez en position tout en utilisant la respiration abdominale tant que vous êtes confortable, jusqu’à cinq minutes au maximum. Pour sortir de la position, revenez lentement en position assise en poussant sur le sol avec vos mains. 

Une femme réalisant une posture de yoga

Les bienfaits procurés par cette position

La position de l’enfant offre de multiples bienfaits pour votre corp autant que pour votre esprit.

-Elle permet d’étirer profondément la colonne vertébrale, depuis les épaules jusqu’au bas du dos, libérant les tensions dorsales et abdominales. Ceci est particulièrement appréciable autant après une séance de yoga intense que d’une longue journée passée devant son ordinateur.

-Elle est propice à la méditation, facilitant la relaxation et l’introspection.

-Elle soulage le stress et la fatigue tout en calmant l’activité cérébrale, favorisant l’endormissement.

-Elle facilite un léger massage des organes digestifs lorsque votre ventre repose sur vos cuisses en concours avec la respiration abdominale. Par conséquent, elle stimule votre système digestif.

Une femme réalisant la posture de l'enfant

Quelques variantes à tester

Il existe plusieurs variantes de la posture de l’enfant. Les deux différences principales si situent au niveau de la position des bras et des mains.

Selon votre désir et l’effet recherché, vous pouvez garder vos bras étendus vers l’avant, paumes tournées vers le sol, ou, au contraire, positionner vos bras vers l’arrière, entourant votre buste et orientant les coudes et vos mains vers le ciel. Dans cette deuxième position, la pression au niveau des épaules est relâchée.

Pour les femmes enceintes ou les personnes en surpoids, la compression de vos cuisses sur votre abdomen peut être inconfortable. Si cela est votre cas, vous pouvez ouvrir vos genoux afin que votre ventre vienne se poser entre vos jambes.

Une femme prête à réaliser une séance de yoga

Nos conseils et avertissements 

La position de l’enfant est une position de relaxation : par conséquent, évitez de pousser au-delà de vos limites dans une position inconfortable. Une pratique régulière vous permettra d’améliorer votre souplesse et votre endurance.

Bien que la position de l’enfant soit accessible à la majorité des yogis, même débutants, elle est déconseillée aux personnes souffrant d’hypertension artérielle, de glaucome, de vertiges, ou en cas de douleur sévère au niveau des articulation (une opération du genou, par exemple). Comme pour toute pratique sportive, consultez votre médecin avant de commencer un nouvel exercice.

Nous espérons que cet article aura répondu à vos questions concernant la position de l’enfant et vous donneront une motivation nouvelle pour l’ajouter à votre répertoire lors de votre pratique.